12 qualités cruciales de la tente parfaite d’un voyageur à vélo

Vous vous demandez pourquoi les voyageurs à vélo ont tendance à préférer certains types de tentes ? Explorons en détail quelques-uns des critères clés – j’en ai identifié douze, pour être précis – qui pourraient amener un cyclotouriste ou un bikepacker à choisir une tente plutôt qu’une autre dans ce marché surpeuplé.

La tente parfaite, bien sûr, n’existe pas, car la perfection n’existe pas ! Mais si c’était le cas, ce serait probablement…

1. Peser le moins possible

Moins vous portez de poids, plus votre vélo sera agile et agréable à conduire pendant que vous êtes dessus, et plus il sera maniable pendant que vous n’en aurez pas.

Autrefois, les tentes étaient construites en toile épaisse, en bois et en acier et pesaient autant qu’un vélo. Les tentes modernes, en revanche, sont maintenant absurdement légères.

La tente de randonnée idéale pèserait donc le moins possible une fois emballée, ce qui est particulièrement important pour les bikepackers.

La tente tunnel Terra Nova Starlite 2 parvient à accueillir deux personnes dans un ensemble compact et léger.

2. Durer le plus longtemps possible

L’importance de la durabilité augmente parallèlement à la durée de votre voyage. Les tentes modernes ont une durée de vie limitée et, lors d’un voyage ultra-long, elles peuvent presque être considérées comme un article consommable, la plupart des voyages de plusieurs années impliquant une série de tentes.

Les points de défaillance courants incluent l’usure des curseurs de fermeture à glissière, la perte d’étanchéité des sols, la fatigue et la rupture des poteaux sous l’effet du stress et le rétrécissement des doubles toits suite à une exposition prolongée aux UV.

Les cyclistes de longue durée ont donc surtout tendance à choisir des tentes dont la durabilité a fait ses preuves dans le temps.

Cette tente compensée Vaude Hogan UL 2P a traversé deux ensembles de poteaux et de fermetures à glissière, mais elle est solide.

3. Se poser n’importe où

Surtout en camping sauvage, des conditions d’emplacement parfaites ne peuvent jamais être garanties. En plus de cela, une longue tournée peut très bien intégrer une variété d’environnements.

La tente parfaite monterait n’importe où, indépendamment de la disponibilité d’un sol plat et de niveau, et avec ou sans la possibilité d’utiliser des piquets/piquets.

C’est pourquoi, de manière assez simpliste, les cyclistes ont tendance à choisir des tentes autoportantes, dans lesquelles les poteaux soutiennent toute la structure, ou des tentes nécessitant un piquetage minimal.

Même une tente à 20 € de Tesco peut satisfaire de nombreux besoins d’un cycliste.

4. Se fondre dans le décor

Un camping sauvage réussi consiste en grande partie à éviter d’être détecté. Une partie de cela consiste à avoir une tente qui ne dépasse pas comme un pouce endolori dans un paysage.

La tente idéale présenterait donc des propriétés de caméléon, se fondant parfaitement dans l’environnement. Les tentes avec des toits verts ou de couleur neutre sont donc un bon pari, tandis que les tentes d’alpinisme orange vif ou jaune sont loin d’être préférables à cet égard.

Camping furtif avec des tentes vertes neutres dans un parc à la périphérie de Huntingdon.

5. Se monter rapidement

Une fois qu’un emplacement convenable a été trouvé, la dernière chose qu’un voyageur à vélo souhaite est de perdre du temps à monter ou à peaufiner une tente trop compliquée, en particulier par mauvais temps ou en camping furtif à la faveur de l’obscurité.

C’est là encore l’une des raisons pour lesquelles les cyclistes ont tendance à préférer les tentes autoportantes avec des structures de poteaux simples, idéalement monoblocs, qui se montent en quelques secondes, tous les piquets et haubans étant facultatifs.

La tente intérieure du MSR Hubba 1 couchette pourrait difficilement être plus simple à monter.

6. Vous garder au sec pendant les tempêtes

Toute tente digne de ce nom gardera ses occupants au sec. Les meilleures tentes le feront sous une averse torrentielle et sur un sol gorgé d’eau, et de nombreux cyclistes devront anticiper de telles conditions.

En pratique, cela signifie choisir une tente avec une empreinte supplémentaire pour fournir une étanchéité supplémentaire au sol, un double-toit réglable qui peut être sanglé plus près du sol pour éviter les éclaboussures et un bon niveau de protection sur les bords de la tente intérieure. aussi bien. Cela peut également signifier une empreinte qui s’étend pour couvrir l’espace sous l’auvent où votre équipement est rangé.

La conception en coin du Vaude Hogan UL était apte à évacuer l’eau même dans les orages mongols les plus violents.

7. Tient debout lorsqu’il y a du vent

Les conditions météorologiques extrêmes, par définition, sont l’exception plutôt que la norme. Mais plus le voyage est long, plus les chances d’y être exposé sont élevées.

La tente idéale supporterait le temps orageux dans sa foulée, restant fermement plantée même lorsque les maisons, les animaux domestiques et les automobiles sont emportés par le vent.

Les tentes dites «géodésiques» et tunnel ont tendance à bien se comporter par vent fort lorsqu’elles sont correctement montées et orientées, tandis que les tentes en forme de coin sont parmi les moins performantes dans ce sens.

La conception en tunnel du Terra Nova Starlite résiste bien aux vents violents, même si quelques piquets et haubans supplémentaires sont nécessaires.

8. Se ventile sous tous les climats

L’aération est une préoccupation perpétuelle pour le campeur. La condensation en particulier peut contribuer beaucoup plus à une nuit de sommeil détrempée que la pluie elle-même.

La tente idéale comporterait des options de ventilation réglables pour toutes les circonstances, y compris de nombreux panneaux en maille à l’intérieur afin qu’elle puisse être montée seule par temps chaud et permettre à une bonne brise de passer.

Même la tente la mieux ventilée ne fonctionnera jamais aussi bien qu’un bon hamac de camping tel que le Hennessy.

9. Donner une belle vue quand vous le souhaitez

Les tentes sont des espaces clos et souvent claustrophobes conçus pour isoler et protéger des éléments. Mais lorsque les éléments sont les plus désirables, la tente idéale fournira une plate-forme d’observation à partir de laquelle s’abreuver de toute cette beauté naturelle.

Cela signifie généralement choisir une tente avec un auvent qui peut être attaché à l’arrière et un panneau en maille sur la porte intérieure pour regarder à travers, sinon une tente intérieure en maille pleine.

Certaines tentes offrent de meilleures vues que d’autres, mais cela dépend aussi de l’endroit où vous les installez !

10. Procurer de l’intimité quand vous en avez besoin

Parfois, après une longue journée sur la route, tout ce que vous aurez envie de faire est de vous retirer dans un havre de paix. La tente idéale se sentira aussi sûre, sûre et imperméable qu’une cellule capitonnée.

Si vous pensez qu’il fera suffisamment chaud et sec pour ne planter que la tente intérieure sans le double-toit, un intérieur entièrement en maille n’offrira aucune intimité. Une tente avec une combinaison de panneaux en maille et en tissu, en revanche, peut trouver un meilleur équilibre.

Le MSR Mutha Hubba HP offre un bon équilibre entre visibilité, ventilation et intimité pour un couple en tournée.

11. Prévoir de la place pour tous vos bagages

Les tentes étant forcément de taille restreinte pour des raisons pratiques, il est généralement possible d’apporter une partie de vos affaires à l’intérieur, mais souvent il faudra au moins laisser votre vélo pour braver les éléments pendant la nuit.

La tente idéale offre de la place pour que tout soit transporté à l’intérieur ou rangé dans l’auvent – peut-être même le vélo.

Vue intérieure d'un vélo pliant et de bagages à l'intérieur de l'auvent d'une tente à 1 couchette MSR Hubba
C’est peut-être tricher d’utiliser un vélo pliant, mais même une tente solo minimale comme la MSR Hubba peut fournir un espace de stockage suffisant dans l’auvent.

12. Offrir de l’espace à vivre

Dans le même esprit que ci-dessus, les tentes sont plus ou moins bien conçues pour faire autre chose que dormir.

La tente idéale présentera des qualités de type Tardis, offrant un espace pour déballer, réorganiser, travailler, jouer, se changer, divertir les invités, réparer les vélos et plus encore, en plus de simplement dormir.

Même les abris ultra-légers comme le Zpacks Duplex peuvent fournir une quantité surprenante d’espace de vie.

En réalité, aucune tente ne remplit toutes les cases ci-dessus. Choisir la bonne tente pour votre voyage à vélo, c’est savoir quels compromis vous pouvez faire en toute sécurité et quand vous devez vous en tenir à vos armes.

Beaucoup de ces compromis sont communs à de nombreux cyclistes, c’est pourquoi une petite poignée de tentes sont devenues les préférées de longue date des cyclotouristes et des bikepackers.

 

Laisser un commentaire